• Greffe en fente

    Le greffage expliqué simplement à l'aide d'une vidéo explicite.

    Greffe en fente

    Le greffage est un mode de multiplication des végétaux qui permet d'obtenir une plante recherchée pour ses caractères spécifiques.

     

    Pour cela on utilise:

    - Un porte greffe (c'est la plante support), choisit pour ses qualités d'enracinement, de résistance aux maladies et de vigueur entre autres.

    - Un greffon choisit par rapport à une variété précise dont les caractéristiques peuvent être d'ordre alimentaire (fruitiers, légumes) ou ornemental (rosiers, conifères, etc...).

     

     

     

    Il existe différents types de greffes selon les plantes et les époques.

    Pour le jardinier amateur, ces techniques relativement simples, permettent de substantielles économies à condition d'être patient (il faut deux ans en moyenne pour un pommier après formation avant de fleurir et fructifier).

    La réussite des greffes est conditionnée au coup de main, à l'époque, à la bonne santé des plantes (greffon et porte greffe) et au pourcentage de réussite (facteur chance inclus).

    Bien sur, il faut respecter certaines règles qui vous sont dévoilées dans cette vidéo qui a été réalisée à la fin du mois de Mars 2013.

     

     

    Les clés de la réussite:

    - des plantes saines et en bon état de fraicheur (particulièrement le greffon),

    - il vaut mieux opérer par temps frais et pas trop sec ni venteux pour éviter un dessèchement du greffon,

    - porte greffe et greffon doivent être compatibles (variété de pommier sur pommier franc par exemple), cerisier sur pommier ça marche pas!!!!

    - il est préférable que les outils soient propres et désinfectés et que les coupes soient nettes.

    Greffe en fenteGreffe en fente

     

     

    L'évolution des greffons

     

    Greffe en fenteGreffe en fenteGreffe en fente

    La greffe ayant pris, ce pommier a été replanté l'année suivante. Malheureusement, il n'a pas résisté à ses nouvelles conditions de culture trop humides.

    D'autres méthodes de greffage vous sont expliquées sur ce blog.

    Retrouvez la greffe à l'anglaise et la greffe à l'anglaise compliquée.

    « Serre de jardinCochenille sur citronnier »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Décembre 2015 à 21:48

    Bonjour !

    J'ai mesuré le temps nécessaire pour étêter la tige dans votre védéo : 30 secondes mais avec une scie bien affûtée vous auriez mis 5 secondes seulement. Gain 25 secondes.
    Vous utilisez un greffoir dont la glace est du bon côté mais votre lame a été affûtée des deux côtés donc vous perdez l'avantage de cette "glace" qui vous aurait permis d'obtenir des surfaces planes très facilement. Pour moi c'est la première des choses à expliquer avant de greffer.
    Quant au cambium, c'est bien d'en parler mais je ne pense pas que les personnes qui regardent la vidéo aient bien compris où il se situe.
    Cordialement
    Chevalier

    Je partage avec vous ce commentaire qui m'est parvenu via le formulaire de contact.

    Et en dessous, ma réponse.

    2
    Samedi 19 Décembre 2015 à 21:49

    Bonjour et merci d'avoir pris du temps à regarder mon article et ma vidéo.
    Permettez moi de répondre à votre commentaire qu'il aurait été bon de poster via le formulaire du blog au niveau de l'article, cela aurait pu aider les autres lecteurs.

    Quel intérêt pour un amateur de vouloir gagner des secondes dans la pratique d'un loisir comme le jardinage?

    Les personnes qui regardent la vidéo n'ont surement pas compris où se situe le cambium, mais ils disposent d'un outil appelé internet pour approfondir la question.

    J'ai pour ma part essayé d'y trouver des explications au sujet de la glace du greffoir mais hélas, je n'ai rien trouvé.

    Peut-être pourriez vous faire un article à ce sujet sur Wikipédia pour nous faire partager votre connaissance.

    Quant à l'affutage de la lame, contactez le fabricant (victorinox) qui fabrique des couteaux depuis 1884, pour leur apprendre leur métier, moi je n'y suis pour rien.

    Enfin, je dois dire que les vidéos amateurs que je réalise en toute humilité, ne sont pas exhaustives.
    Et je pense que les 54544 personnes (je ne vous inclus pas dans ce compte) qui ont, à l'heure où je vous écris, vu cette vidéo, ne m'en tiendront pas rigueur.

    Et puis l'important au final, n'est-il pas la réussite finale de l'opération, ce qui est le cas ici.

    Afin de partager sur le blog notre discussion, je vais la coller dans le formulaire de commentaires de l'article.

    Je vous remercie encore pour votre participation.

    Bonne continuation et j'attends avec impatience un lien vers un article de votre composition afin de le partager avec mes lecteurs.

    Jean-Luc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :