• Rempotage d'un pin bonsaï

    Il faut sauver ce Pin noir d'Autriche formé en bonsaï.

    Rempotage d'un pin bonsaï

    Jusqu'en 2013, il poussait bien, tranquillement, dans son pot.

     

     

     

     

     

     

    Au printemps 2014, j'ai voulu le changer de terre parce que la motte racinaire commençait sérieusement à sortir du pot.

    J'ai voulu faire un essai de substrat, en le mettant dans un mélange de pouzzolane additionné à de la terre argileuse. Ou plutôt l'inverse.

    Rempotage d'un pin bonsaï

     

    Le résultat ne s'est pas fait attendre, deux mois plus tard, première chute de feuilles (aiguilles).

    Rempotage d'un pin bonsaï

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Étant du genre têtu, persévérant voir optimiste, j'ai prolongé la culture (le supplice), pendant encore une année.

    Résultat, le voici en cet hiver 2015/2016.

    Rempotage d'un pin bonsaï

     

    Arrêtons là le carnage, un rempotage de la dernière chance s'impose.

    Cette fois, le choix du substrat devrait être plus cohérent, même si les puristes préconisent des mélanges à base de composants plutôt exotiques (Akadama, Kanuma et autres pumice), j'ai réalisé un mélange à base d'écorce de pin compostée et tamisée, du sable sans particules fines et du terreau potager.

    30% de chaque, le tout additivé d'engrais ternaire de façon à favoriser l'enracinement notamment.

    Ce substrat devrait avoir le triple intérêt d'être à la fois drainant et rétenteur d'eau, et de plus, l'écorce apporte un peu d'acidité que les conifères apprécient particulièrement.

    On a coutume de dire que l'aspect extérieur est la résultante d'un problème racinaire, je ne vous le fait pas dire!

    Rempotage d'un pin bonsaï

    Inutile ici de parler de mycorhizes, ce moulage est constitué des racine de sagines qui ont envahi la motte.

     

    Asphyxie racinaire due à un substrat trop rétenteur d'eau.

    Rempotage d'un pin bonsaïRempotage d'un pin bonsaï

    Devant l'ampleur du dégât, il va falloir rester humble et attendre que la plante réagisse.

     

    J'ai rempoté le pin dans un pot de culture de 5 litres pour que les racines aient plus de place pour se développer.

    Rempotage d'un pin bonsaïRempotage d'un pin bonsaïRempotage d'un pin bonsaï

     

    Le voila en place dans son pot.

    Rempotage d'un pin bonsaï

     

    Mon espoir réside dans la présence de nombreux petits bourgeons.

     

    Rempotage d'un pin bonsaïRempotage d'un pin bonsaï

    Il va passer la fin de l'hiver sous abri, pour une surveillance particulière de l'apport d'eau.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Jardiner en prenant soin de son dosLes nouveaux potagers »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :